J'ai emprunté la voie de l'université car dans mon entourage, cela correspond à un parcours respecté, compétitif et reconnu à l'échelle internationale. Dans mon cas, je n'avais pas vraiment le choix pour mon orientation, c'était obligatoire et ça dépendait de mes résultats. Tout ce que je savais, c'est que je devais être déterminée et travailler dur ! 

Mais une fois arrivée nouvelle étudiante, il a été difficile pour moi de comprendre le fonctionnement de l’université, et parfois même comment faire des choses simples comme se renseigner sur les matières et s’inscrire à des cours. La logique s'inverse, les cours ne sont pas imposés, il faut désormais les choisir sachant que les débouchés en dépendent. De plus, étant pour la première fois confrontée à la vie seule, loin de ma famille et ne connaissant personne au début, je me sentais complètement perdue et je ne savais pas à qui demander conseil. 

Heureusement, j'ai pu rencontrer des étudiants à la rentrée, aussi perdus les uns que les autres parce que nous étions nouveaux, mais c'était réconfortant et agréable de rencontrer des gens différents et de se faire de nouveaux amis. Toutefois, ce qui nous a manqué, c'est un conseil avisé sur comment naviguer au sein de l'université et préparer l'avenir. Je regrette par exemple de ne pas avoir participé à plus de clubs et d'activités pendant mes études, car je ne savais pas à quel point c'était important ni lesquels choisir ! 


Aujourd'hui je pense qu’une partie importante de l’expérience universitaire consiste justement à s'exposer au plus grand nombre de nouvelles idées, initiatives et personnes, et ces clubs sont fait pour ça et présentent de véritables opportunités d'apprentissage. Je conseille donc les nouveaux étudiants de se mêler aux autres, surtout les anciens, afin d’être exposés au plus grand nombre d'informations et d'activités, et d’équilibrer études et divertissements. Enfin, il faut garder à l'esprit que c'est une étape de vie unique pour apprendre de nouvelles choses, prendre des risques, essayer, se chercher et forger son avenir.

Nada Bushnak